Conseils Santé

Bien sûr, il n’est pas question d’entreprendre une promenade lesté d’un hôpital de campagne, ni de prendre des intiatives graves que seul un médecin serait à même de prendre. N’empêche que tout randonneur responsable doit être capable de réagir rapidement en cas d’urgence inopinée au milieu d’une balade : piqûre de vipère, bras cassé, hémorragie, cheville foulée, perte de conscience, insolation, déshydratation, coup de chaud… Autant de circonstances où il ne faut pas s’affoler, poser le bon diagnostic et se montrer capable d’administrer les premiers soins à soi-même ou à un compagnon de route, avant de se mettre en quête d’un secours plus compétent. Les conseils que vous trouverez dans « Balades » (version papier ou numérique) n’ont rien de farfelu ou de complexe, ce sont simplement ceux qui sont dispensés à l’occasion des cours de secourisme de base. Souvenez-vous toujours de la première règle à appliquer, quelle que soit l’urgence (elle remonte aux balbutiements de la médecine, à l’époque de l’antiquité grecque !) : « D’abord, ne pas nuire ». Mais poser un garrot ou une attelle, savoir placer un blessé en position latérale pour qu’il puisse respirer, sont des « gestes qui sauvent » qui ont peu de chance d’aggraver la situation – au contraire. Vous apprendrez encore, dans les pages du magazine, à adapter votre alimentation aux besoins d’un randonneur soucieux d’éviter la fringale ou la déshydratation, pas forcément dramatiques, mais toujours désagréables quand on se trouve en pleine campagne. Á plus long terme, vous trouverez régulièrement dans « Balades » des conseils de diététique pour rester toujours au « top » de votre forme !

  • Thèmes

  • Régions

  • Départements

  • Remettre à zéro

    Effacer
ut ut fringilla libero. vel, quis