Rando Nature

Depuis quelques années, la mode est au « verdissement » des métropoles, à se demander si notre capitale elle-même ne deviendrait pas, peu à peu, une simple extension des Bois de Boulogne ou de Vincennes ! On replante également des milliers d’arbres sur les pentes des anciens terrils du bassin minier du Nord, comme « Balades » en a rendu compte, pour en faire des terrains de jeux ou des parcs naturels. Les oiseaux migrateurs ont déjà acté cette reconversion et viennent désormais nicher dans les roselières artificielles créées par le comblements des anciens puits. Du côté d’Anzin ou de Valenciennes, des « zones nature » ont vu le jour là-même où il y a peu la mine avait tout « coloré » en noir depuis deux siècles. Promenades, guinguettes et aires de jeux sont les témoins d’une réhabilitation réussie. Dans un paysage bien différent, les anciens chemins de halage sont un autre exemple de reconquête des territoires industriels par quelque chose qui ressemble à de la « Nature » réaménagée, telle que la rêve l’homme du XXIe siècle : ils deviennent autant de pistes cyclables très fréquentées, empruntées également par les marcheurs ou même les cavaliers. La France n’a jamais proposé aux randonneurs qui la sillonnent autant d’hectares de forêt depuis le début du moyen-âge. Mais désormais, les polémiques portent sur les essences à favoriser ou sur le type de coupes à imposer aux agents de l’Office national des forêts ! Jamais la « Nature » n’a été autant une affaire de « Culture ».

  • Thèmes

  • Régions

  • Départements

  • Remettre à zéro

    Effacer
ut eleifend ut Phasellus dolor. ut quis,