Rando Patrimoine

Longtemps, on n’a randonné qu’en direction d’un château imposant ou d’une cathédrale majestueuse, comme ces étudiants qui cheminent chaque printemps dans la campagne beauceronne vers Chartres, à la suite de Charles Péguy. Mais depuis une vingtaine d’années, on a découvert le « petit patrimoine ». Comprenez : tout ce qu’on ne remarquait qu’à peine jusque là – chapelle, lavoir, vieille ferme, puits joliment maçonné… Ajoutez-y tout ce patrimoine végétal que l’on honore depuis encore bien moins d’années, comme les « arbres remarquables » ou les forêts classées. Et même, désormais, le patrimoine esthétique, comme les paysages, dont la défense nous fait partir en guerre, à tort ou à raison, contre les éoliennes, les constructions jugées trop massives ou les nouveaux aéroports. Tout cela est donc devenu du « patrimoine », que des associations, des riverains ou de simples touristes se mobilisent pour défendre. En tant que randonneurs, nous avons tout à y gagner, puisque les abords de ces sites protégés se trouvent, de plus en plus souvent, mis en valeur, débroussaillés, sécurisés. Fréquemment, des associations locales, des volontaires qualifiés de « gritters », se proposent, généralement gratuitement, pour vous les faire visiter, pour vous expliquer leur histoire, pour faire découvrir les meilleurs points de vue. Dans tous les cas, les randonneurs, considérés comme des touristes sympathiques, curieux de ce qu’ils découvrent, respectueux de l’environnement et des autochtones, sont bien accueillis. Sachez en profiter, sans en abuser !

  • Thèmes

  • Régions

  • Départements

  • Remettre à zéro

    Effacer
eleifend porta. luctus tristique velit, Sed fringilla felis risus. mattis sit