Ait Bougmez : la vallée du bonheur aussi pour le randonneur

Plonger dans la vallée des Ait Bougmez au printemps, c’est comme signer pour un retour dans le temps. Ici, au pied de l’Azourki et à 2200 mètres d’altitude, le Haut-Atlas marocain se renouvelle chaque année au rythme de la floraison des pommiers. Pour s’y rendre, c’est déjà, sinon l’aventure, au moins l’acceptation que le lieu se mérite et que tout au bout d’une piste, tout n’est que luxe, calme et simplicité berbères. Environ cinq heures de route séparent un Maroc moderne et agité d’un Maroc reculé et silencieux : franchir le col de Tizi Ntirghist, c’est fermer pour un temps la porte de la modernité et ouvrir les sens à l’authenticité. Bienvenue en terres berbères.

1,00

L’achat d’un article en ligne vous donne accès à son contenu intégral et vous permet de le lire sur tout support numérique.

Les articles en ligne

La haute traversée de Belledonne
En terres catalanes, de Collioure à Cadaqués
Le Canigó, montagne sacrée des Catalans

Les fiches randos

Au cœur des lavandes du Plateau de Valensole
La chapelle Saint Pancrace à Oraison
Le chemin de Dadon de Conques à Grand-Vabre

Les tests matériel



Short en bois Soridewear


Garrison Trail Timberland


Sac à dos Talon de Osprey