Rando littorale

On pense aussitôt, bien entendu au chemin de grande randonnée N° 34, qui, sur 2028 kilomètres, vous fait découvrir la côte bretonne du Mont-Saint-Michel jusqu’à Saint-Nazaire sans omettre le moindre petit bout de crique. Plus largement, certains y voient un « tour pédestre de la Bretagne ». D’autres, encore plus ambitieux, font remarquer que ce « chemin des douaniers » court en réalité de la côte hollandaise jusqu’en Espagne. On retrouve la même liberté de promenade sur les rives méditerranéennes, de Collioures jusqu’à Menton. Ajoutez-y naturellement toutes les promenades que l’on peut organiser sur les îles atlantiques, de Ré jusqu’à Belle-Ile, sans oublier Groix et Oléron… La plupart de ces randonnées sont ouvertes aux VTT et aux cyclotouristes. Leur dénivelé est généralement assez faible, ce qui les rend fréquentables par tous publics, y compris handicapés. Autre atout touristique de ces secteurs marins : ils sont presque toujours situés à proximité de zones largement urbanisées, donc très correctement équipées en campings, hôtels et restaurants. On n’omettra pas de signaler l’intérêt que présentent les zones d’estuaires ou de deltas, où mers et fleuves s’interpénètrent, comme la Gironde, la Camargue ou la Baie de Somme. Les paysages y sont toujours magnifiques et variés, les chemins faciles d’accès et bien balisés. Quant à leur fréquentation par les animaux sauvages, à commencer par les oiseaux migrateurs, elle n’est plus à vanter.

  • Thèmes

  • Régions

  • Départements

  • Remettre à zéro

    Effacer
id, suscipit ipsum elit. eget accumsan tempus pulvinar commodo