Le musée des Beaux-arts de Reims se réinvente

Pour écrire une nouvelle page de son histoire, la ville de Reims réinvente son musée des Beaux-arts. Un musée réputé pour la richesse de ses collections et accueilli depuis 1913 dans l’abbaye Saint-Denis datant du XVIIIe siècle. A proximité de la prestigieuse cathédrale de Reims, le projet des architectes de redessiner les anciens cloîtres de l’abbaye dans un geste unique et clairement contemporain dans son dessin, sonne comme une évidence ! Du lundi 16 au dimanche 22 septembre, au musée et en centre-ville, associations de soutien au musée, agents, guides, artistes se retrouveront avec le public pour des coups de cœur, des spectacles, des conférences et un regard décalé et joyeux sur les œuvres du musée. Ce bouquet final marquera la fermeture du musée au public.

Le nouveau musée de la Libération

"Paris brisé ! Paris martyrisé ! mais Paris libéré !" Le musée de la Libération de Paris-Musée du Général Leclerc-Musée Jean Moulin a été inauguré le 25 août dernier place Denfert-Rochereau à l'occasion du 75e anniversaire de la Libération de Paris.

Installé sur la dalle au-dessus de la gare Montparnasse, ce fut longtemps un musée méconnu. Après un an et demi de travaux, deux pavillons patrimoniaux datant de 1787 situés place Denfert-Rochereau dans le XIVe arrondissement, et un bâtiment adjacent datant du XIX ont été réhabilité pour accueillir les collections. L’occasion de découvrir quelques-uns des objets emblématiques de la collection. Le musée regorge d'objets lourds de sens, qui sont les marqueurs de moments forts vécus par leurs détenteurs : Ration militaire des soldats français en Afrique devant rallier la France Libre, tenues de parachutistes, croix jaune juive, atelier pour faux papiers ou lettre de dénonciation… On y trouve même des objets ayant appartenu aux deux résistants et figures de la Libération qui lui ont donné son nom. Ainsi, vous pourrez voir les tenues militaires du général Leclerc de Hauteclocque, le fauteuil de Jean Moulin, sa collection d’art ou encore une malle dont on ne sait toujours pas si la poignée renferme des documents secrets ou non. Par ailleurs, une collecte est organisée le 28 septembre, pour tenter de récupérer de nouveaux objets originaux et « renforcer la mémoire » du musée.

Le Musée de la Libération de Paris, Musée du Général Leclerc, Musée Jean Moulin est situé au 4, avenue du Colonel Rol-Tanguy Place Denfert Rochereau dans le 14e arrondissement de Paris. Plus d'infos sur http://www.museeliberation-leclerc-moulin.paris.fr/

Vitirando olfactive dans le vignoble de Fronton

Les vitirandos se développent dans le Frontonnais, dont la zone d’appellation s’étend sur 2 400 hectares, à cheval entre la Haute-Garonne et le Tarn-et-Garonne. Juste après le mois des vendanges, vient celui de la randonnée. La 4e édition de la manifestation aura lieu du 28 septembre au 19 octobre 2019. Au programme, des balades musicales, qui proposent des pauses musicales en pleine nature. Tous les styles sont invités le long des chemins : duo piano-violoncelle, klezmer accordéon-clarinette, trio de voix ou bal musette. Il y a aussi cette boucle artistique de 15 km autour de Fronton, parsemée de portraits drôles et décalés de vignerons, qui, pour fêter les 40 ans de l’appellation d’origine contrôlée vin de Fronton, s’étaient mis en scène à Toulouse: devant la gare Matabiau, dans un bac à sable (à Toulouse plage!), sur un tonneau au milieu du pont des Catalans…

Dernière nouveauté en date, la vitirando sensorielle : il est question de partir à la découverte de la négrette, le cépage roi du Frontonnais, grâce à ses jambes, mais aussi à son nez… Des bornes olfactives aux arômes des vins de Fronton jalonnent les itiéraires.

Un reportage à rerouver dans Balades n°150 juillet-août 2019

3 nouvelles boucles dans le Lauragais dès cet été

Le castrum de Caraman : balade facile de 1h30 pour 5.6km et 153m de dénivelé. Au départ du lac de l’Orme blanc à Caraman.
La boucle des deux châteaux : difficile, 3h15, 12.3km et 274 m de dénivelé. Départ depuis l’aire de pique-nique à Loubens-Lauragais. (photo ©OT Nailloux)
La boucle du Dagour : assez facile, 2h15 pour 8.1km et 243m de dénivelé. Départ mairie de Prun.

La boucle du castrum est une promenade familiale de 1h30 pour découvrir le cœur de village et le lac de l’Orme blanc. Celle de Dagour offre un panorama sur les Pyrénées .
La boucle des deux châteaux, de 12 km, relie deux châteaux privés, dont celui de Loubens, très lié à l’histoire du pastel en Lauragais, qui connu son âge d’or aux XVe et XVI siècles. Des visites de groupe de ce château se font par ailleurs avec l’office de tourisme.
Cet itinéraire existait déjà pour un trail, dont la prochaine édition aura lieu les 24 et 25 août. Il y aura un parcours VTT et un autre de randonnée avec le club Caraman randonnées loisirs (N.D.L.R. dimanche 25 août : 6 ou 12 km au choix) ».

Une 4e boucle, celle du Moulin, Del blat al molin en Occitan, est prévue pour plus tard. Elle est plus sportive : 18km. Avec vue sur les Pyrénées depuis la ligne de crête. 

Infos : www.lauragais-tourisme.fr

Page 1 sur 36